Ecrire plus vite un livre

5 astuces pour écrire plus vite votre livre pratique

Quand on décide d’écrire un livre professionnel, on sait qu’on entame un marathon qui va nécessiter une belle dose d’endurance.

Pour éviter les anxiolytiques et les crises d’auto-flagellation parce qu’on n’avance pas aussi vite qu’on le souhaiterait, je vous suggère plutôt d’utiliser des astuces concrètes pour gagner du temps et rester concentré. 😉

J’en ai noté 5, simples et efficaces, qui me servent au quotidien dans le cadre de mon activité de ghostwriter ou pour mes propres productions.

Un pense pas si bête donc, car garanti 100 % efficacité et motivation !

Ça vous dit ? Alors c’est parti !

1ère astuce : vous appuyer sur un plan ultra précis

Après avoir jeté toutes vos idées sur une feuille de papier, des post-it, ou sur un fichier word, vous devez les organiser au moyen d’un plan. Travailler à peaufiner la structure de votre livre vous permettra de gagner un temps considérable à l’étape suivante, celle de la rédaction du premier jet.

Ma recommandation

Construisez un plan détaillé et très structuré avec vos titres, sous-titres, parties, sous-parties et paragraphes.

Nommez chacune des parties et sous-parties (même si le titre est provisoire), et notez toutes les idées dans chacune d’entre elles (vous pouvez même faire des débuts de phrase…).

Il ne vous restera plus ensuite qu’à développer vos paragraphes au moyen de quelques phrases, sans risquer de perdre le fil ou d’oublier un point important.

Imparable pour gagner du temps !

 

Une astuce

Utilisez une carte mentale (mind map), un outil visuel très pratique, pour organiser vos idées facilement et créer la structure de votre plan.

Le principe est simple : prenez une grande feuille au format paysage, inscrivez le sujet de votre livre au milieu puis déclinez sous forme de branches de couleur différente vos idées directrices. Puis, pour chacune d’entre elles, les idées sous-directrices (au moyen de branches moins épaisses) et ainsi de suite. Et vous disposerez au final d’une trame qui constituera votre plan.

Sachez que vous pouvez également utiliser des logiciels de mind mapping tels que coggle.it, qui vous permettront de « brainstormer » sur écran. Personnellement, je préfère fixer sur papier mes idées, c’est beaucoup stimulant pour ma créativité !

 

2ème astuce : vous fixer impérativement une routine d’écriture

Rédiger un livre, ç’est chronophage et ça peut devenir vite démotivant si on ne s’organise pas un minimum.

Pour tenir dans la durée, rester productif et motivé, vous devez absolument vous imposer des rendez-vous réguliers d’écriture.

Commencez par définir une tranche horaire quotidienne de préférence, consacrée exclusivement à l’écriture : bien évidemment là c’est fonction de chacun, de votre propre horloge biologique et de vos contraintes familiales et professionnelles.

Pour ma part, je fixe cette plage au matin, après le départ de mes enfants au collège. À vous de voir ce qui vous convient le mieux !

Une fois que vous avez réservé ce créneau, vous avez plusieurs possibilités :

Vous bloquez l’intégralité de cet horaire et vous ne lâchez le clavier qu’à la fin du temps imparti. Valable à mon sens si vous avez prévu moins de 2 heures d’écriture.

 Vous minutez votre temps à l’intérieur de cette tranche horaire selon la méthode : travail + pause à renouveler X fois.
Je pense ici naturellement à la méthode Pomodoro, idéale pour maintenir la concentration au top niveau : vous travaillez 25 min, vous faites une pause de 5 min et ainsi de suite, jusqu’à la fin du créneau dévolu à votre phase d’écriture. Très efficace si vous avez calé dans votre agenda quotidien plusieurs heures.

Autre moyen, vous vous fixez un nombre de mots à rédiger à l’intérieur de votre tranche horaire : par exemple vous bloquez 1h30 de rédaction et vous vous fixez X mots à rédiger. Et vous ne vous arrêtez que lorsque ces X mots sont écrits. Très stimulant si on ne peut pas se permettre de déborder de son planning horaire ! C’est d’ailleurs ma méthode préférée, celle en tout cas qui me motive le plus !

 

Mon conseil

Testez chacune de ces méthodes pour voir celle qui vous convient le mieux.

 

3ème astuce : vous interdire toute distraction pendant que vous écrivez

Eh oui, désolée si vous êtes accro au monde connecté mais vous devrez faire le vide et tout « débrancher » : téléphone, mails, réseaux sociaux.

C’est LA condition indispensable pour avancer plus vite, en restant concentré sur votre contenu et sans vous laisser distraire.

Une astuce

Il existe des logiciels qui vous aident à résister à la tentation !

Par exemple l’éditeur de texte Cold Turkey Writer : c’est une application sympa, qui affiche une page blanche en mode plein écran, sans possibilité de cliquer sur les onglets ni de naviguer.

Et surtout, la page ne peut se fermer que lorsque vous avez atteint :
        – soit un nombre de mots prédéfinis par vos soins ;
        – soit une durée fixée par vous également.

 

4ème astuce : rédiger selon votre inspiration

Qu’est-ce que cela signifie ?

Tout simplement que, dans la mesure où vous avez fait un plan très précis, vous n’êtes pas obligé d’en suivre l’ordre.

Votre objectif est, je vous le rappelle, d’avancer le plus vite possible.

Donc suivez le fil de vos envies, de vos idées ou votre inspiration au moment où vous vous posez pour écrire.

Et si vous avez envie par exemple de rédiger la partie 3 avant la partie 2, où est le problème ? Vous relierez à la fin les parties entre elles, en créant des phrases de liaison et de transition.

 

5ème astuce : écrire d’une « traite »

Il faut toujours séparer la première phase d’écriture (appelée le premier jet) de la phase d’édition.

C’est dans cette dernière étape seulement que vous reprendrez votre livre, le relirez, modifierez probablement quelques passages et le corrigerez (vous pouvez lire mon article sur les étapes d’une correction efficace ICI).

Mais dans la phase de rédaction initiale, essayez vraiment d’écrire d’une traite, sans vous soucier de vos fautes de frappe ou d’orthographe et de vos tournures de phrase. Vous y reviendrez après.

Si vous vous arrêtez à chaque fois pour vérifier un mot ou une terminaison, vous casserez votre élan et risquez de perdre le fil de l’inspiration. Et beaucoup de temps…

De la même façon, si vous avez un doute sur une information, une date, passez outre : vous soulignez le passage (ou vous mettez une couleur différente), vous continuez d’écrire et vous reviendrez à la fin pour compléter ou rectifier votre texte, après vérification des données.

Le but est vraiment de ne pas interrompre le processus créatif, de façon à avancer vite en restant focalisé sur les idées à développer.

♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Pour conclure, gardez toujours à l’esprit la règle n°1 en matière de rédaction : s’entraîner en pratiquant.

Pour développer votre capacité à écrire, il n’existe pas de recette miracle : vous devez prendre l’habitude d’écrire régulièrement.

Vous pouvez rédiger des articles de blog, des newsletters, tenir un journal intime, un cahier de note, de route, tout ce que vous voulez, mais habituez-vous à « coucher » vos pensées sur le papier.

C’est le meilleur moyen de progresser et d’apprendre à écrire avec de plus en plus d’aisance et de plus en plus vite.

 

Et vous, vous avez d’autres astuces pour rédiger plus rapidement ?

Et si vous avez des questions ou besoin d’un coup de pouce pour vous motiver, réservez un appel découverte avec moi, sans aucun engagement ! ☺

Je veux échanger sur mon projet

2 réponses
  1. Naïma
    Naïma dit :

    Merci pour ce bel article fort bien pensé, écrit et vérifié😉.Vos articles ont une véritable valeur ajoutée ce qui est rare. Merci encore pour votre blog.

    Répondre
    • Annick
      Annick dit :

      Merci infiniment Naïma, j’essaie en toute honnêteté et simplicité de partager mon expérience en matière d’écriture, je suis ravie que mes articles vous plaisent ☺.

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.