Les mots féminins se terminant en "é", Idéamots

Fiche orthographe : la terminaison des mots féminins en é

Hello, dans cette fiche, je vous donne les astuces pour savoir quand vous devez ajouter un « e » aux noms féminins se terminant en « é » (amitié, tranchée…).

Cette méthode n’est pas de moi, hélas quelqu’un l’a trouvée avant 😉 : il s’agit d’Anne Marie Gaignard, auteure entre autres du livre « Défi 9 : 9 défis pour écrire sans faute« , dans lequel elle nous propose ce moyen mnémotechique sympa.

La règle est simplissime, il suffit de considérer trois cas de figure (et deux exceptions quand même, sinon ce serait trop facile!) ☺.

La voici détaillée en vidéo puis dans la fiche technique récapitulative.

 

La vidéo du vendredi

** Youpi, c'est vendredi, on parle orthographe aujourd'hui 😉 ! **Et au menu de cette vidéo une astuce simplissime pour savoir définitivement quand on met (ou pas) un -e final aux noms féminins se terminant en -é.http://ideamots.fr/

Gepostet von Ideamots – Annick Dourthous am Freitag, 21. September 2018

 

 

Fiche récapitulative

Pour savoir s’il faut mettre un « e » final ou pas aux mots féminins se terminant en « é », plusieurs cas de figure :

1- Quand le mot représente quelque chose de concret, c’est-à-dire quelque chose que l’on peut toucher avec sa main, on met un « e » après le « é » : la poignée, la bolée, la tranchée, la purée

2- Quand le mot introduit une notion de temps, de période, de cycle, on met aussi un « e » après le « é » : la matinée, la journée, la marée, la tournée (du facteur par exemple)

3- A l’inverse, quand il s’agit d’une notion abstraite ou de quelque chose que l’on ne peut pas toucher, on ne met pas de « e » après le « é » : la bonté, la fierté, l’égalité, la clarté

4- 2 exceptions :

  • la saleté : logiquement on peut la toucher donc on devrait mettre un « e », pourtant il n’en faut pas : pour vous en souvenir, dites-vous que la saleté, mieux vaut ne pas y toucher (donc on la range dans la catégorie de « ce qu’on ne peut pas toucher » ☺) ;
  •  la pensée : comme il y a deux définitions à ce mot (la fleur ou la connaissance), on ne prend en compte que la notion concrète, qu’on peut toucher : la fleur, donc on mettra un « e »en terminaison.

Simple, non ? ☺

 

Et si vous avez besoin d’aide pour corriger vos petites coquilles dans vos contenus, notamment vos ebooks et livres pratiques, je peux vous aider :

Oui, je veux une prestation de correction

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.