Le participe passé des verbes pronominaux par Idéamots

Le participe passé des verbes pronominaux

Pas facile de s’y retrouver dans les règles d’accord du participe passé des verbes pronominaux : distinguer le COD du COI, sa place dans la phrase, les verbes qui restent invariables.

Je vous propose dans cette fiche une méthode simple et efficace, en 3 étapes et qui va vous faciliter la vie !

Allez hop c’est parti !:-)

Quand l’auxiliaire être est précédé d’un pronom, il faut se poser successivement 2 questions :

1- sujet + verbe + « qui » ou « quoi »

2- sujet + verbe + « à qui » ou « à quoi »

Attention : il est nécessaire de masquer ce qui se trouve derrière le verbe qu’on on s’interroge sur l’accord du participe ; on se focalise uniquement sur le pronom placé avant le participe.

1er cas :

Si on peut répondre à la question « qui » ou « quoi » : on accorde le participe avec le sujet de la réponse :

Ils se sont engagés à partir : ils ont engagé qui ? Eux-mêmes.

Astuce n°1: remplacer l’auxiliaire être par avoir pour répondre à la question.

Astuce n°2 : quand le COD est placé avant le participe, on accorde à tous les coups.

Les fleurs qu’elles se sont achetées : elles ont acheté quoi ? Les fleurs.

♦♦♦♦♦

2ème cas :

Si on peut répondre à la question « à qui » ou « à quoi » : on n’accorde pas le participe passé, il reste donc invariable :

Ils se sont offert un voyage : ils ont offert à qui ? A eux-mêmes.

♦♦♦♦♦

3ème cas :

Si on ne peut répondre à aucune des deux questions précédentes, on accorde le participe avec le sujet :

Ils ne se sont doutés de rien.

1ere question : ils ont douté qui ou quoi ; ça ne veut rien dire.

2ème question : ils ont douté à qui, à quoi : idem, ça n’a pas de sens

donc on accorde le participe passé.

♦♦♦♦♦

Exceptions :

Les verbes suivants restent invariables : se plaire, se déplaire, se complaire, se nuire, se convenir, se succéder, se parler, se rire, s’en vouloir, se mentir, se ressembler, se sourire, se faire l’écho, se rendre compte.

♦♦♦♦♦

Derniers cas particuliers :

Le participe passé du verbe faire suivi d’un infinitif est toujours invariable : Vous ne vous êtes pas fait avoir.

Depuis la réforme de la nouvelle orthographe, validée en 1990, le verbe laisser suivi d’un infinitif est également invariable (voir l’article sur la nouvelle orthographe) : Ils se sont laissé attraper.

 

A vous de jouer ! 😉

Corrigez si besoin les accords des phrases suivantes :

Il s’est acheté une moto.

Ils se sont plu immédiatement.

Les adversaires se sont affronté.

Je ne me suis pas laissé convaincre.

Vous vous êtes donné beaucoup de peine.

Elles se sont aperçues trop tard de l’erreur.

La tarte que j’ai fait cuire.

Les courriers qu’ils ont échangé.

Il ne s’est pas rendu compte de la perte de son portefeuille.

Voici la robe que j’ai achetée.

Elles se sont réunies à la première heure.

Laissez-moi vos réponses en commentaires et dites-moi si cet article vous a aidé(e). N’hésitez pas à me poser des questions si tout n’est pas clair ! 😉

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *