5 freins à la création de votre ebook par Idéamots

5 freins à la création de votre ebook et comment les surmonter

Allez, dites-le moi franchement : combien de fois avez-vous différé l’écriture de votre ebook en invoquant des prétextes ou des objections qui vous retiennent voire vous paralysent ?

Des peurs, on en a tous face à l’écriture d’un ebook, même si on a l’habitude de rédiger. Je vous en liste 5 principales dans cet article, peut-être reconnaîtrez-vous une de vos propres réticences☺.

Mais surtout, je veux vous montrer que ces blocages peuvent être levés de façon simple, en utilisant quelques astuces ou techniques que vous découvrirez… seulement si vous lisez cet article ☺ !

On y va ?

Peur n° 1 : être à côté de la plaque au niveau du sujet

C’est l’une des questions récurrentes que j’entends lors de mes séances de coaching rédactionnel sur la création d’ebooks.

Vous avez peur de ne pas trouver le sujet qui va faire frémir d’envie votre cible et va la faire se précipiter fébrilement sur votre guide ! ☺

Vous hésitez entre choisir un sujet qui vous « branche », qui vous passionne, et ce qui ressort de vos recherches sur les sujets à la mode et plébiscités.

Comment faire alors ?

La réponse se trouve en fait dans votre capacité à combiner tous ces éléments. Je m’explique :

– évidemment que vous devez écrire sur un sujet qui vous parle et vous inspire, sinon vous allez « galérer » à écrire votre ebook. Et la passion, ça se sent dans vos écrits, donc si on devine en vous lisant à quel point vous « ramez », votre livre manquera d’authenticité et de sincérité ;

– évidemment que vous devez connaître précisément ceux à qui vous allez adresser votre guide : un ebook qui « ratisse large » et semble s’adresser à tout le monde n’intéressera personne en particulier. Pensez toujours client idéal !

– évidemment qu’il vaut mieux choisir une thématique pour laquelle il y a de la demande, qui intéresse vos prospects… Sinon personne ne lira votre prose. D’où l’intérêt de se renseigner sur les thématiques qui interpellent votre clientèle cible…

Conclusion, votre rôle à vous est de chercher le point commun à ces 3 axes à savoir : écrire sur un sujet qui vous correspond, qui s’adresse à une cible particulière en répondant à une de ses problématiques actuelles !

 

Peur n°2 : sécher devant le sujet

Là encore, une angoisse récurrente est le manque d’inspiration : peur de ne pas savoir quoi dire, d’être incapable d’écrire une dizaine de pages sur le sujet. Comment faire pour vous éviter de stresser ?

Tout simplement en vous appuyant sur 3 priorités :

-la 1ère, on l’a vue au précédent paragraphe, est de n’écrire que sur un sujet que vous connaissez et qui vous plaît. Vous aurez forcément des choses à dire dessus.

– la 2ème c’est d’aller un peu plus loin et de choisir un sujet pour lequel vous avez déjà de nombreux éléments d’informations. Qui ne nécessiteront donc pas des recherches fastidieuses et démotivantes pour vous.

Petite astuce : à chaque fois que vous lisez ou surfez sur le net et que vous trouvez une info qui vous paraît pertinente, pensez à ouvrir un dossier pour y ranger vos idées et les articles consultés. Ça servira forcément un jour…

– la 3ème et la plus importante, c’est de vous appuyer sur votre vécu, votre expérience, votre savoir-faire : n’hésitez pas à fournir des anecdotes, à citer des témoignages de clients, à produire des exemples vécus et concrets. Il vous suffit de puiser dans votre vie quotidienne d’entrepreneur(e) et vous ne devriez pas être à court d’idées !

 

Peur n°3 : se sentir inintéressant(e)

Rhoaa, on l’a tous entendue cette petite voix maléfique qui nous dit que ça ne sert à rien d’écrire sur tel ou tel sujet. Vu qu’il a été traité des centaines de fois et en plus de façon super pro la plupart du temps.

Arrêtez de vous comparer à ceux qui ont déjà écrit sur le sujet et inscrivez plutôt devant votre ordinateur la citation de Gilles Vigneault (une de mes préférées) : « Tout a été dit, mais pas par moi ».

Et c’est tellement vrai ! Pensez storytelling, mettez votre touche personnelle. Comme on l’a vu plus haut, en racontant votre expérience et votre vision, vous serez forcément différent(e).

Vous pouvez aussi aborder une thématique « à succès » sous un angle différent, avec un point de vue original.

Ce qui prime c’est que vous soyez vous-même et que vous restiez naturel(le). C’est à cette condition que votre ebook sera unique, même s’il traite d’une thématique vue, revue et rabâchée. ☺

 

Peur n°4 : ne pas savoir comment rédiger

Là encore on est quelque fois tétanisé car on n’a aucune idée de la façon dont on peut construire son contenu. Et puis on n’est pas écrivain donc la question de la légitimité revient sur le tapis…

Stoooop !! Je rappelle qu’un ebook n’est pas un roman, et vous ne cherchez pas à décrocher un prix littéraire.

C’est un guide pratique, destiné à résoudre une problématique en apportant un point de vue ou des SOLUTIONS. Donc il faut rédiger simplement, de la façon la plus claire et précise possible pour être immédiatement compris(e) par vos lecteurs (voir mon article sur les techniques de rédaction ici )

Et pour ça, il faut impérativement vous appuyer sur un plan archi structuré et méga précis (oui, rien que ça☺!)  :

– détaillez chaque partie et sous-partie en y inscrivant à chaque fois l’idée principale ; idem pour l’introduction et la conclusion (à faire en dernier), dans lesquels vous listez également les points que vous allez y aborder.

– Mettez vos phrases de transition entre les sous-parties et les liaisons entres les parties.

Vous aurez ainsi l’architecture, le squelette très complet et en partie rédigé de votre ebook. Vous n’aurez plus qu’à vous appuyer dessus, en développant en quelques phrases les idées énoncées.

 

Peur n°5 : ne pas avoir le temps de rédiger

Ça c’est souvent l’excuse que l’on trouve pour repousser l’écriture de son ebook : le manque de temps et la peur de se décourager en cours de route si on traîne pour rédiger.

Clairement, c’est sûr que si vous vous contentez de dire que vous allez rédiger mais sans vous fixer d’objectifs concrets en terme de délai ou d’organisation de temps d’écriture, vous risquez de vous décourager.

La seule solution consiste à vous créer une routine d’écriture.

L’autre avantage de ce rendez-vous quotidien est qu’il vous évitera les angoisses de la page blanche car plus on écrit régulièrement, plus on entraîne son cerveau et moins il devient difficile de rédiger et de trouver des idées.

Concrètement, cela signifie vous caler un moment d’écriture quotidien et l’intégrer impérativement à votre agenda. Vous n’êtes pas obligé(e) de prendre 1 heure chaque jour, si vous n’avez que 20 minutes à consacrer à votre projet d’ebook, pas grave, l’important est d’être constant et régulier.

Vous pouvez également demander à quelqu’un de vous aider à tenir cette routine : par exemple un ami avec qui vous vous engagez à produire X mots par jour par exemple et à qui vous envoyez votre fichier pour preuve.

Avec un « gage » à la clé en cas de non respect de vos engagements (un resto offert par exemple☺) .

Ça peut être un moyen ludique de vous motiver, à vous de trouver ce qui peut vous booster !

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

 

Voilà, j’espère vous avoir convaincu(e) de la nécessité de ne pas vous prendre la tête et vous poser trop de questions quand vous vous lancez dans un projet d’écriture d’ebook.

Gardez à l’esprit que vous avez forcément des chose à dire, qu’elles vous sont propres et qu’elles sont légitimes. Et que votre projet est réalisable pour peu que vous le cadriez un peu ! ☺

Et si vous avez besoin d’un coup de pouce, je suis là pour vous aider :☺

– soit en rédigeant pour vous si vous n’avez définitivement pas envie de vous y mettre ☺;

– soit en corrigeant voire réécrivant votre contenu pour le rendre irrésistible !

– soit en vous accompagnant sous forme de coaching pour vous aider à faire tout(e) seul(e) !

Yeeees, je prends contact !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.