Sans ces 4 objectifs, l’étape de relecture correction de vos écrits sera totalement inefficace

Idéamots, correctrice copywriter

La relecture correction est l’étape qui suit logiquement la phase de rédaction de vos écrits. Comment aborder ce processus pour effectuer une correction efficace et optimale ? Tout simplement en vous fixant 4 objectifs qui feront chacun l’objet d’une analyse précise et dissociée. Le but est donc de se focaliser sur une problématique à la fois et de la passer au « peigne fin ». On regarde ça de plus près ? 😉

 

1er objectif  de votre travail de relecture correction : zéro fautes d’orthographe

Traquez les coquilles relatives à l’orthographe lexicale (le mot tel qu’on le trouve dans le dictionnaire) mais aussi à l’orthographe grammaticale (accord selon le genre masculin/féminin et le nombre singulier/pluriel) : au passage, n’oubliez pas la conjugaison de vos verbes ! Pour vous aider il existe de nombreuses ressources disponibles en ligne ou en bonne vieille version papier : https://www.projet-voltaire.fr/, http://leconjugueur.lefigaro.fr/ , http://www.francaisfacile.com mais aussi le Bled, le Bescherelle…

Et les correcteurs automatiques d’orthographe dans tout çà ? Personnellement, je dis bof bof : ils permettent une première correction « basique » mais très incomplète et qui montre assez rapidement ses limites, notamment en matière d’orthographe grammaticale et de conjugaison : par exemple, si j’écris : « je pleures quant tu chante » : mon correcteur automatique ne détecte aucune faute et pourtant il y en trois : la phrase correcte est  « je pleure quand tu chantes ». Donc pas terrible et pas trop fiable…

2ème objectif : une syntaxe cohérente

La syntaxe est l’ensemble des règles de combinaison entre les mots qui forment une phrase, ainsi que la combinaison des phrases entre elles.

Il faut donc veiller notamment à l’ordre des mots, à la construction des phrases, à la façon dont les propositions sont reliées.

Exemples de fautes de syntaxe à corriger :

  • oubli de la négation :  on entend pas ce qu’il dit , à corriger par on n’entend pas ce qu’il dit ;
  • mauvaise proposition : le dossier que je parle à remplacer par le dossier dont je parle ;
  • concordance des temps : il fera l’affaire, bien qu’il n’a pas l’air très dynamique, à corriger par il fera l’affaire, bien qu’il n’ait pas l’air très dynamique.

3ème objectif : une typographie irréprochable et une ponctuation parfaite

Cet objectif doit  impérativement être intégré dans votre processus de relecture correction  : en effet, la typographie permet la lisibilité, la cohérence et la compréhension du texte.

Plus précisément, la typographie régit l’ensemble des règles de présentation de votre texte : ponctuation, abréviation, choix de la police, majuscules…

La ponctuation quant à elle est l’ensemble des signes qui marquent le rythme, indiquent les pauses et les changements d’intonation…

Il existe une codification très précise pour tous ces signes, notamment en terme de respect d’espace (lire mon article Quelques règles de ponctuation et typographie). Je vous recommande également le petit guide très complet « Abrégé du code typographique à l’usage de la presse ».

4ème objectif : un ensemble structuré et cohérent

Une fois toutes ces vérifications effectuées, analysez la cohérence et la pertinence de l’ensemble : présentez un texte structuré, avec une architecture certes classique mais efficace en matière de rédaction (titre, sous titre, paragraphe) :

  • avec des articulations logiques entre les paragraphes et les idées qu’ils développent
  • avec des phrases simples, courtes et claires, sans mots redondants ou inutiles (lire mon article Comment se relire efficacement)

 

 

Intégrez ces 4 objectifs à votre phase de relecture correction et vous aurez en main tous les atouts pour proposer un texte irréprochable.

N’oubliez pas qu’une correction rigoureuse ne peut que valoriser vos écrits professionnels et que des contenus bien construits, sans aucune faute renforcent votre crédibilité et l’image de marque de votre entreprise. Ce serait dommage de passer à côté, non ? 😉

 

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *